• page_banner

Test et mise en service PE

Les essais de pression sur le terrain des conduites PE peuvent nécessiter une attention particulière en raison de la réponse au fluage et de la relaxation des contraintes du matériau. Lorsqu'un tuyau PE est scellé à la pression d'essai, il peut y avoir une baisse de pression, même dans un système sans fuite, en raison de l'expansion continue du tuyau pendant la période d'essai. Voir AS / NZS 2033 et AS / NZS 2566.2 pour plus d'informations.

Installations sous pression

Précautions préalables au test

Les tests de pression sont une opération potentiellement dangereuse et tous les dangers doivent être traités, y compris la création de zones d'exclusion si nécessaire.

Avant les essais, l'ensemble du pipeline PE doit être vérifié pour s'assurer que tous les débris et matériaux de construction sont retirés du contact avec les tuyaux et les raccords.

Lorsqu'un ancrage en béton ou des blocs de poussée sont utilisés, aucun essai de pression ne doit avoir lieu dans les 7 jours suivant la coulée des blocs.

Tous les joints annulaires mécaniques doivent être retenus soit par des sacs de sable, soit par un remblayage partiel de la conduite en laissant les joints ouverts pour une inspection visuelle. Toutes les vannes doivent être placées en position ouverte et une vanne doit être prévue à l'extrémité de la conduite pour permettre à l'air d'être évacué de la conduite pendant le remplissage.

Lorsqu'un assemblage par fusion thermique a été utilisé, aucun essai ne devrait avoir lieu tant que les assemblages n'ont pas complètement refroidi à température ambiante.

Les réglementations des autorités locales peuvent différer les unes des autres dans les routines de test de pression, et les exigences individuelles doivent être suivies à tout moment.

Test de pression

L'eau d'essai doit être introduite lentement dans la canalisation PE jusqu'à ce que tout l'air soit purgé de la canalisation et que l'eau s'écoule librement à l'extrémité de la canalisation. L'eau doit de préférence être introduite dans la canalisation au point le plus bas pour aider à éliminer l'air.

Il est essentiel que tout l'air soit éliminé de la conduite avant de commencer la procédure d'essai. L'air emprisonné peut entraîner des enregistrements de pression / heure erronés.

Les sections d'essai peuvent être soit la ligne complète, soit, dans les grandes installations, des sections telles que la section d'essai peut être remplie d'eau dans les 5 heures pour permettre des observations de pression.

La pression doit être augmentée uniformément dans la conduite sans choc de pression. La pression doit être surveillée au point le plus bas de la canalisation ou à un autre point pratique avec la pression ajustée pour tenir compte de la différence d'élévation entre le point de mesure et le point le plus bas de la canalisation

Test de pression visuelle de base

Une pression d'essai de 1,25 fois la pression de service (mais pas plus de 1,25 fois la MAOP du composant le plus bas du système) doit être appliquée à la canalisation ou à la section de canalisation. La section d'essai doit alors être laissée au repos sans pression d'appoint. Il est préférable que tous les joints soient accessibles pour l'inspection. Dans ce cas, tous les joints doivent être inspectés visuellement à la recherche de signes de suintement ou de fuite et si aucune fuite n'est détectée après au moins 15 minutes sous pression, la section est réputée avoir réussi le test de pression.

Si les joints ne sont pas accessibles, la perte apparente d'eau doit être calculée à partir de l'équation suivante:

Q ≤ 0,14 LDH

où:

Q = volume admissible d'eau d'appoint, L / h
D = diamètre nominal du tuyau, m
L = longueur de la section d'essai, km
H = tête d'essai moyenne sur la section sous test, m

L'eau d'appoint couvre l'effet de l'air emprisonné qui est forcé dans la solution et n'est pas une tolérance de fuite. L'eau d'appoint nécessaire devrait diminuer avec le temps. Le test doit être effectué sur un minimum de 2 heures. Si le volume d'eau d'appoint est inférieur au volume admissible, la canalisation est réputée avoir réussi le test. Si après 12 heures, l'eau d'appoint dépasse la limite autorisée, le test doit être arrêté et la cause de la fuite doit être recherchée.

Test de pression général

Les propriétés viscoélastiques du PE sont telles que l'introduction de pressions d'essai provoquera une dilatation dans la conduite et nécessitera une pression d'appoint pour restaurer les lectures de la jauge. Cette méthode est basée sur une relation linéaire entre la déformation de cercle et le temps de log à pression constante.

La pression d'essai maximale à appliquer doit être de 1,25 fois la pression de service de la canalisation mais pas plus de 1,25 fois la MAOP du tuyau ou du raccord le plus bas du système. Une pression d'essai supérieure à cette valeur peut entraîner une déformation du matériau de la conduite et endommager les appareils de contrôle connectés à la conduite.

La section de tuyau à tester doit être portée à la pression d'essai du système, fermée et laissée reposer pendant au moins 12 heures. La pression chutera pendant cette période en raison de l'expansion du tuyau.

À l'issue de cette période de repos, la pression doit être rétablie et maintenue à la pression d'essai du système pendant 5 heures en utilisant de l'eau à la même température que celle de la conduite à l'essai.

Mesurer le volume d'eau nécessaire pour maintenir la pression constante entre 2 heures et 3 heures après le début du test.

Mesurer le volume d'eau nécessaire pour maintenir la pression constante entre 4 heures et 5 heures après le début du test.

Après 5 heures, le test doit être terminé et les éléments suivants doivent être calculés:

• ΔV (3h-2h) - le volume d'eau ajouté entre la deuxième et la troisième heure

• ΔV (5h-4h) - le volume d'eau ajouté entre la quatrième et la cinquième heure

• Vall = 0,14 LDH

où:

Vall = volume admissible d'eau d'appoint, L / h
D = diamètre nominal du tuyau, m
L = longueur de la section d'essai, km
H = tête d'essai moyenne sur la section sous test, m

Si ΔV (5h-4h) ≤ 0,55ΔV (3h-2h) + Vall , il n'y a pas de fuite visible et aucun composant n'est défectueux, la section du pipeline est réputée avoir réussi le test.

Autres méthodes d'essai

Reportez-vous à AS / NZS 2566.2 pour plus de détails sur les autres méthodes acceptables pour tester sur le terrain les conduites sous pression PE.

Installations sans pression

Des tests d'eau, d'air ou de vide peuvent être effectués sur des canalisations PE sans pression, en fonction de la disponibilité de l'eau d'essai, ou de la capacité de drainer l'eau d'essai loin de l'alignement de la canalisation une fois les essais terminés.

Autres méthodes d'essai

Toutes les sections de l'installation doivent être scellées et de l'eau doit être introduite à travers un tube vertical pour fournir une hauteur statique de 3 mètres au-dessus du point le plus haut de la canalisation PE. Toutes les ouvertures de la canalisation PE doivent être scellées ou bouchées avant de commencer les tests.

Une colonne montante doit être installée au point le plus haut de la canalisation pour permettre une hauteur d'eau minimale de 1 mètre à ce point et un maximum de 5 mètres au point le plus bas à appliquer.

L'eau d'essai doit être introduite uniformément dans la canalisation et mise sous pression après avoir permis à tout l'air emprisonné d'être purgé de la canalisation.

La pression d'essai doit être maintenue pendant une période minimale de 15 minutes et tous les joints et raccords doivent être inspectés pour détecter les fuites. Tout défaut détecté doit être réparé et le pipeline retesté.

Test de l'air

Lorsque l'eau n'est pas disponible ou n'est pas souhaitable pour les tests, des tests d'air peuvent être effectués.

Toutes les ouvertures doivent être scellées avant le test et l'air pompé lentement dans la canalisation PE jusqu'à ce qu'une pression de test de 50KPa soit atteinte.

Cette pression d'essai doit être maintenue pendant une durée minimale de 3 minutes, et si aucune fuite n'est détectée, ou si aucune perte de pression n'est observée sur le manomètre, la vanne de commande d'alimentation en air doit être fermée et la pression d'essai maintenue pendant une durée minimale de 1 minute. .

Si la lecture de la pression de la jauge de test n'est pas tombée en dessous de 35KPa après cette période, le test doit être interrompu.

Si la pression d'essai chute en dessous de 35KPa après 1 minute, la pression doit être ramenée à 50KPa et maintenue jusqu'à ce qu'une inspection complète de la canalisation PE soit terminée. Tous les joints et connexions doivent être inspectés individuellement pour détecter les fuites à l'aide d'une solution d'eau et de détergent versée sur tout joint suspect. En cas de fuite, la solution détergente fera des bulles et de la mousse.

Test sous vide

Toutes les ouvertures doivent être scellées avant les tests.

Une pression de vide initiale d'environ 27 kPa doit être appliquée, puis la conduite de vide doit être fermée et le tuyau doit se stabiliser pendant au moins 3 minutes. La pression relative doit pouvoir chuter à 23,6 kPa, puis l'enregistrement du temps doit être démarré. La canalisation est réputée avoir réussi le test si la perte de vide de test est ≤ 7 kPa sur la période de temps spécifiée dans le tableau ci-dessous.

La taille du tuyau
DN
Longueur d'essai (m)
50 100 150 200 250 300
Durée minimale du test (minutes)
<100 2 2 2 2 3 3
100 2 2 2 2 3 3
150 3 3 3 5 6 6
225 4 5 8 10 13 15
300 6 9 14 18 23 29
375 7 14 22 29 36 43
450 10 21 31 41 52 66
525 14 28 42 56 70 86
600 18 37 55 73 92 106
675 23 46 70 93 116 144
750 29 57 86 115 143 168
900 41 83 124 165 207 243
1000 51 102 153 204 255 300